La Domesticité

L'emploi de travailleurs domestiques s'est généralisé dans la société bourgeoise du 19ème siècle, où un nombre considérable de « gens de maison » contribuait au niveau de vie et au raffinement des familles bourgeoises composant le capitalisme occidental. Cette remarque trouve un écho particulier dans l'Angleterre victorienne, qui avait codifié les rôles des travailleurs domestiques, du simple serviteur au cuisinier, du palefrenier jusqu’à la gouvernante ou au précepteur. Cette répartition des rôles était héritée de celle qui s'était mise en place dans les travailleurs domestiques de la noblesse de cour ou de ville au 17ème siècle.

Gérer votre Servante

La Présentation

Avant de se présenter à ses maîtres, la servante aura pris une douche et se sera épilée parfaitement les jambes, les mains ainsi que sous les bras. Elle se sera parfumée et maquillée avec discrétion. L’hygiène de la servante pouvant être inspectée à tout moment, elle devra systématiquement porter une culotte et un soutient gorge coordonné (Sauf si on lui a demandé de ne pas porter de dessous).

La tenue peut varier de très strict (Servante Victorienne) à beaucoup plus sexy (Bonne à la française), voir être inspirée des Mangas.

Une servante doit toujours se tenir le dos bien droit, se pencher avec une belle cambrure et marcher avec féminité. Ses gestes doivent être hamonieux et précis, sans la moindre approximation. Sa voix doit être douce et posée. Toute approximation dans l’hygiène, maladresse, tenue incorrecte, dos courbé ou manque de classe ou de féminité doit donner lieu à une punition immédiate.

Le Respect

La servante est inférieure à son maître et aux invités de son maitre. Une servante ne regarde jamais personne dans les yeux (sauf si on le lui demande). Elle regarde vers le bas à chaque fois qu’on lui parle et quand c’est possible elle se tient bien droite les mains serrées derrière son dos.

Le servante n’émet jamais d’objection et ne donne jamais son avis sans qu’on le lui ai demandé. Elle demande toujours l’autorisation AVANT de poser une question.

La révérence est un signe supplémentaire de respect et d’humilité. La servante doit la faire à chaque fois que son maître la gronde ou la punie. Ele doit aussi la faire la première fois qu’elle rencontre son maitre dans la journée, quand il rentre à la maison et quand des invités arrivent. On commence par courber un peu la tête en avant tout en attrapant les bords de sa jupe entre pouce index et majeur tendus. On porte son poids sur un pied et l’autre pied croise par derrière et se déplace latéralement, jambe tendue, puis on plie le genou avant et on tire doucement la jupe de chaque côté. Le genoux de la jambe arrière doit être dans l’axe vertical au dessus du talon de la jambe qui porte, le pied arrière ne touchant le sol qu’avec les orteils. Dos bien droit, on marque une pose en position basse avant de se redresser avec grâce tout en relevant la tête.