La Dresseuse

Soyez la bienvenue Dresseuse. Si vous le permettez, je vais vous poser quelques questions afin d'aider nos lecteurs à mieux vous cerner et à comprendre la manière dont vous pratiquez votre activité de Domina.

Quelle est votre boisson favorite ?

Fidèle à mes origines anglaises, je privilégie les cocktails à base de Gin comme le Martini Dry, à la cuillère et pas au shaker contrairement à ce cher James !

Qu'est ce qui vous a conduit au BDSM ?

Et bien nous étions en vacances chez un ami à Bahreïn. Comme vous le savez sans doute, les riches arabes du golfe adorent les choses excentriques, que ce soit des iles artificielles en forme de palmier, des buggy de 500 chevaux, des pistes de ski en plein désert ou des courses de dromadaires ou... d'autruches !

Mais il y a encore plus surprenant que la course d'autruches, il y a le Pony Play, une activité qui se pratique avec des chevaux... humains ! Et je ne parle pas de gens qui se déguisent en chevaux, je parle bien d'humains dressés, il n'y a pas d'autre terme, pour marcher avec certains pas ou faire des figures de style équestres.

On sait tous que les droits de l'homme ne sont pas beaucoup implantés là-bas mais quelle n'a pas été ma surprise d'apprendre que de riches occidentaux pratiquaient aussi le Pony Play. C'est comme ça que de retour à Londres j'ai eu la chance d'intégrer ce milieu très fermé...

Vos soumis ont-ils droit au sexe ?

Avoir une relation sexuelle avec un Pony Boy ou une Pony Girl, ça serait quand même une sorte de zoophilie. Je sais que certains propriétaires aiment bien se soulager à l'occasion en prenant leur Pony par derrière, chacun ses goûts, mais personellement je préfère les humains ! 

Ceci mis à part les Pony sont parfois accouplés entre eux car c'est un spectacle que beaucoup apprécient dans le milieu. Et puis bien sur, il y a la vidange... Quand un Pony Boy se montre distrait, surtout si il y a des Pony Girls dans le même espace, la solution est souvent de le vider pour calmer ses pulsions premières. Ça consiste à prendre son sexe d'une main ferme et à le branler jusqu'à éjaculation. Mais je ne suis pas sur que cette branlette ferme et rapide leur apporte un quelconque plaisir, d'autant que c'est généralement accompagné d'une correction sévère qui est encore aggravée au moindre signe de satisfaction du Pony Boy concerné.

Quelle est votre pratique favorite ?

C'est la partie dressage et contrôle qui m'apporte le plus de satisfaction. Taper sur quelqu'un pour l'obliger à faire quelque chose est à la portée de n'importe quelle brute mais il faut du doigté, de la douceur, pour obtenir le meilleur de l'animal... ou de l'humain que vous dressez. Vous devez établir une sorte de lien empathique très fort, c'est ça tout le secret et l'art du dressage.

Pourriez-vous nous donner un scénario rapide que vous aimeriez réaliser avec Ophidia ?

Il pourrait s'agir de quelqu'un qui s'est introduit dans une riche propriété pour voler des choses et s'est fait attraper par la sécurité. Il savait que personne ne vivait là sauf que, manque de chance, il est tombé juste le dimanche où ils organisaient bien à l'abris des regards un évènement de Pony Play. Il a donc eu le choix entre avoir un accident ou participer à une saison de Pony Play en tant que Pony Boy. Et comme le gars n'a vraiment pas de chance, il avait dans son téléphone des photos de lui travesti du coup ça a donné l'idée au propriétaire de présenter le premier Pony Trav...

Suivant une structure classique en trois actes, comment commenceriez-vous la scéance ?

L'acte 1 peut représenter le débourrage c'est à dire cette période où l'humain futur Pony va apprendre petit à petit à intégrer les pas de bases, à obéir de plus en plus automatiquement, par reflexe, aux ordres simples.

Costume du Pony: Comme un animal ne porte aucun vêtement, ma première exigeance sera la nudité la plus totale.

Je commence par le faire courir en petite foulée pendant 5 minutes.

Comme un animal ne parle pas, j'imposerai un objet dans la bouche, baillon boule ou, idéalement, un mors. Une dresseuse communique avec son Pony par oral, avec des ordres simples comme "Au Pas", "Parade" ou "Stop". Chaque faute est sanctionnée par des coups de cravaches, plus ou moins forts. Pour s'adapter à son Pony, la dresseuse commence par donner plusieurs coups de cravaches sur les fesses. Pour chaque coup, le Pony indiquera la force ressenti par un nombre de doigts. 1 doigt signifiant petit coup pour petite faute, 2 doigts signifiants coup assez fort pour faute classique et 3 doigts signifiant coup fort pour grosse faute. 4 doigts indiquera si besoin que le coup est trop fort !

 

Ma touche personnelle

Nous voilà prêt pour un premier tour de manège. Pendant 5 minutes, le Pony va tourner en obéissant aux ordres "Stop", "Au pas" et "Parade". Aucun autre ordre ne doit être exécuté. Je vais utiliser plusieurs fois l'ordre "Arrête". Si il y a le moindre changement de rythme, preuve d'une hésitation, c'est une petite faute. Si le Pony s'arrete, c'est une faute. Si ça se produit plus d'une fois c'est une grosse faute... Les coups de cravache seront donnés en conséquence.

Pour terminer ce premier acte, j'imposerai après le manège deux exercices destinés à fortifier les jambes et les fessiers. Le premier c'est l'extension des hanches qui se fait à quattre pattes, le second combine renforcement musculaire et sens de l'équilibre. ici la cravache sert à la fois d'indiquateur pour guider le pony et appuyer vos remarque comme "plus haut la cuisse" et comme instrument de correction si l'exercice n'est pas fait correctement ou dans le rythme.

 

Comment verriez-vous l'Acte 2, que vous ayez ou non conduit le premier ?

Pour l'Acte 2 le soumis devra jouer le rôle d'un vrai Pony-Boy qui vient de terminer son débourrage.

Ma première touche personnelle

Je vais donc l'arnacher comme il convient avant de commencer par lui faire exécuter les exercices classiques au manège. Pour donner un caractère original, j'ajoute à l'arnachement une paire de faux seins et un peu de maquillage pour présenter un Pony Trav. Pendant 5 minutes, le Pony va tourner en obéissant aux trois ordres "Stop", "Au pas" et "Parade" tout en devant ignorer l'ordre "Arrête" ou tout autre qui me viendrait à l'esprit !

Nous pratiquerons ensuite 2 exercices de renforcement musculaires des jambes.

 

Ma seconde touche personnelle

On concluera l'Acte 2 avec 5 nouvelles minutes de manège, avec des chaussures de Pony cette fois. On utilise toujours les 3 ordres "Stop", "Au Pas" et "Parade". Les fautes d'équilibre et de régularité dans la parade donneront lieu à des coups de cravaches corrctifs, un défaut d'obeissance ou l'hésitation devant un ordre "Arrête !" à des coups plus appuyés.

 

Passons à l'Acte 3, comment clotureriez-vous une telle scéance ?

Ma touche personnelle

L'Acte 3 peut représenter une épreuve comme en passent régulièrement les Pony et leurs dresseurs. Ça commencera pas 5 minutes de manège en tenue complète, chaussures incluses. Le dresseur doit pour commencer faire une démonstration de la maitrise du pas de Parade et de la régularité de la marche.

Le dresseur doit ensuite faire démonstration de sa maitrise des 3 niveaux de coup de cravache en annoncant à l'avance la force du coup porté (Chaque coup peut être décidé au dé, 1-3=Rappel à l'ordre, 4-5=Normal, 6=Fort), ceci 10 fois de suite. Il fait en même temps démonstration du dressage du Pony qui ne doit pas chercher à éviter les coups mais dois subir placidement (Un hénissement est permis sur les coups forts).

Le dresseur devra enfin faire démonstration de sa capacité à vider son Pony sans que ce dernier ne montre plaisir ou autre réaction. On considère qu'un pony qui ne se vide pas après 3 minutes était de fait déjà vide et peut continuer la démonstration sans pénalité.

Le Pony devra pour finir montrer sa capacité de résistance à l'éffort en tournant 3 minutes en pas de Parade, ce qui cloture l'Acte 3.

 

En guise de conclusion, que pourriez vous exiger d'Ophy afin qu'elle ne vous oublie pas ?

Et bien je pourrais lui demander de m'envoyer une petite vidéo matinale où je la voie faire du Pas de Parade

Et bien il me reste à vous remercier, Dresseuse, pour cet échange très équestre !